Un peu d'histoire

Fabien Drapeau – Centre Drapeau et Deschambault

Le nom de « Centre Drapeau et Deschambault » tire son origine de la construction de l’Hospice Drapeau à compter du 11 septembre 1889, grâce au don du terrain et à la générosité de l’entrepreneur en plomberie Fabien Drapeau, de Montréal. Puis, l’institution étant reconnue comme centre hospitalier de soins de longue durée le 17 janvier 1986, on a voulu y asslcier le nom du docteur Hormisdas Deschambault qui a animé la vie térésienne comme médecin entre 1897 et 1950 et qui est considéré comme le « docteur des pauvres » à Sainte-Thérèse.

L’établissement est reconnu comme le Centre Drapeau et Deschambault le 17 janvier 1986, ses services d’hébergement chapeautant plus tard le Centre  Hubert Maisonneuve, de Rosemème, les pavillons Joie de Vivre et Marie-Thérèse de Sainte-Thérèse.

 

Hormisdas Deschambault

Dr Hormisdas Deschambault, pratique la médecine à compter de 1897 moins pour faire de l’argent que pour soulager les misères humaines.

« La charité fut la qualité maitresse de sa vie, médecin des pauvres, il leur fut inlassablement fidèle. Quels que fussent les circonstances, les saisons et les raisons, jamais le Docteur Deschambault ne saurait refuse, même sachant n’être point payé, de répondre à l’appel ». (extrait : la Voix des Mille Iles, édition du 20 octobre 1950, par Lionel Bertrand)

En plus, d’être marguillier, il est aussi conseiller municipal dans le quartier Centre-Ouest de 1904 à 1907 et maire du village de Sainte-Thérèse de 1908 à 1915. Il était également membre de la commission scolaire, organisateur politique influent, grand chevalier de colomb, membre de la Saint-Vincent de Paul, président des fêtes du 150e anniversaire de la fondation de la paroisse canonique de Sainte-Thérèse en 1939 etc. Il décède le 19 octobre 1950 à l’âge de 78 ans.

Hubert Maisonneuve

Hubert Maisonneuve fût le propriétaire de la maison située au 363, rue Grande-Côte à Rosemère, jusqu’en 1932. Cette maison est maintenant la propriété de Charles Maisonneuve, entrepreneur bien connu de Rosemère et est située tout à côté du Centre Hubert Maisonneuve.

Hubert Maisonneuve a acquis cette maison et la terre adjacente de son père, Louis Maisonneuve. Celui-ci participa activement à la vie communautaire de Rosemère. Il avait d’ailleurs été nommé syndic par l’archevêque de Montréal, Monseigneur Georges Gauthier pour veiller à la construction de la chapelle Sainte-Anne.

Même après avoir cessé de cultiver sa terre, Hubert Maisonneuve conserva la grange étable dont il fit don au comité des loisirs de Rosemère en 1960. Cette grange fût la proie des flammes le 6 octobre 1982. C’est sur le site de cette grange que se trouve maintenant le CHSLD Hubert Maisonneuve.